Les Addictions

La boulimie

  La boulimie  entre dans le cadre des addictions, elle est parfois qualifiée de toxicomanie sans drogue.

 

  Les conduites boulimiques consistent en des épisodes de compulsion alimentaire (crises), au cours desquels la personne mange une très grande quantité de nourriture de manière incontrôlée. Ensuite, elle utilise des moyens pour éliminer l'excès de nourriture ingérée, en se faisant vomir, en utilisant des laxatifs ou des diurétiques, en faisant de l'exercice physique ou en s'imposant des restrictions alimentaires de type anorexique. Certaines personnes peuvent combiner ces différents moyens.

 

  C'est pourquoi l'entourage de la personne concernée peut parfois tarder à prendre conscience du phénomène. La personne souffrant de boulimie a souvent conscience du caractère pathologique de son comportement alimentaire mais a beaucoup de difficulté à en parler.

 

  C'est un trouble qui touche essentiellement les femmes.

 

  L'anorexie et la boulimie sont deux troubles qui peuvent alterner chez certaines personnes.

 



L'anorexie

   L'anorexie est également un trouble du comportement alimentaire survenant principalement chez les adolescentes jeunes (entre 12 et 20 ans) qui se traduit par:

 

- une perte d'appétit, voire un refus de manger,

- un amaigrissement consécutif,

- une aménorrhée (interruption des règles).



  Certes l'anorexique a des problèmes avec la nourriture mais elle en a surtout avec son corps et avec une image d'elle-même dévalorisée.

 

  Les préoccupations concernant le corps, la minceur, sont omniprésentes et obsédantes. La peur phobique de grossir est liée à une image du corps altérée. Quelle que soit on apparence et son poids, y compris lorsque ceux ci inquiètent proches et médecin, l'anorexique se voit toujours grosse.

 

  L'apparente sérénité qu'affiche l'adolescente anorexique est toujours frappante. Elle mène un véritable combat pour faire diminuer ce corps qu'elle n'aime pas. En fait, se sentant, ou croyant, mal aimée, c'est elle même qu'elle veut faire disparaître.

 

  Malgré une perte de poids parfois très importante (qui peut aller jusqu'à 50 % du poids normal) l'anorexique se trouve toujours trop grosse et son désir éperdu de minceur la pousse à un comportement pouvant mettre sa vie en danger (refus de s'alimenter, vomissements, prise de diurétique, de laxatif).

Soigner la boulimie par l'hypnose...



  Les patients ne supportent plus ces gestes qu'ils qualifient d'autodestructeurs, ces compulsions vers le sucré ou l'alcool qui se sont insidieusement installés comme des rituels obligés.

 

  L'interrogatoire des personnes qui présentent plusieurs fois par jour des crises de boulimie suivies de vomissements, met bien en évidence ce trouble de l'utilisation du temps qui semble totalement réservé aux gestes compulsifs. Que de temps et d'énergie perdus dans le déroulement d'un rituel (gavage-vomir) qui était censé calmer, apaiser et qui se révèle encombrant et humiliant.

 

  Les vomissements répétés entraînent aussi des troubles physiologiques divers à type de gastrites, de carences vitaminiques et de fatigues répétées qui alertent le patient.

Suggestions thérapeutiques:

* Installer comme un réflexe des mots-clés ou des gestes-clés inhibant les crises: ce sont les interrupteurs des crises.

* Indifférence à la nourriture, voire aversion (déclenchement de nausées) à certains aliments (sucrés par exemple).

* Imagerie mentale: s'imaginer et désirer retrouver un corps plus mince. *Visualiser les aliments normaux, fruits, légumes, jusqu'à les désirer.

* Recherche de la genèse pathologique: imitation des parents, peur de manquer, obéissance à une consigne parentale.

* Substituer les fruits et les légumes aux produits toxiques hypercaloriques.

* Percevoir l'empoisonnement du corps en ressentant sous hypnose la distension du corps. Avoir toujours présente la sensation de la couche de graisse qui déforme le corps pour se sentir plein et même trop plein. Il n'y a pas de vide à combler.

* Ressentir fortement l'œsophage et l'estomac pour affiner la satiété.

* Les exercices, nombreux, sont fonction des patients, de leurs liens et rituels. Les suggestions sont au plus près de ce qui est rapporté verbalement.

 * Chaque difficulté est un problème intéressant à résoudre. Chaque progrès, si modeste soit-il, est la preuve qu'un changement est possible.

   Les critères d'efficacité des séances d'hypnose ne sont pas uniquement ciblées sur la perte de poids, c'est la raison pour laquelle il n'est pas demandé aux patients de se peser. Ce qui est attendu, ce sont des modifications plus larges sur la relation au corps et sur les liens aux aliments.

 

 Le traitement de la boulimie est réalisable par l'hypnose. L'hypnothérapie permet d'approcher au plus près la personnalité du boulimique et de changer ses habitudes obsédantes.

Soigner l'anorexie par l'hypnose...

  Aider cette personne se fera souvent en plusieurs étapes: tourner la page avec le passé, renforcer confiance et estime pour elle même, emmagasiner des ressources et croyances sur elle même positives, définir des objectifs acceptables et motivants pour l'avenir... constituent différentes étapes à un changement d'attitude, d'abord vis à vis d'elle même, puis de la nourriture.

Coordonnées

 HYPNOSUD

 2 Place de la Chapelle Neuve

34000 Montpellier

 

Pour nous joindre ou prendre rendez-vous : Qui sommes-nous?

 

ou nous écrire à : hypnosud@gmail.com

 

ou utiliser notre formulaire de contact.

Consultations uniquement sur RDV

  

Les Maladies

       de peau

 

 

Le Stress

 

 

Le Deuil

 

 Confiance

    en Soi


Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HYPNOSE MONTPELLIER.COM